Robot Recorder 18

robot recorder 18 projet muse cnl 

Traditionnellement fidèle au format 24 x 24, la société BERNING a proposé ses ROBOT RECORDER et ROBOT ROYAL en 24 x 36 à partir de 1955. L’alignement sur ce standard n’était pas le seul motif. L’obtention d’images plus exploitables en photographie de surveillance en était un autre. Cette nécessaire adaptation aux besoins particuliers de ses clients a conduit BERNING à adopter d’autres formats, comme le 18 x 24.

En voici un, le ROBOT RECORDER 18, livré à partir de 1956. Sans télémètre, viseur et  bouton de rembobinage, il sert à des applications spéciales comme les ROBOT RECORDER 24 ou 36. Doté du même obturateur (B, 1/5 à 1/500 s.) et de  la même baïonnette, son dos peut être remplacé par des magasins de grande capacité, jusqu’à 60 mètres de film, donnant 3200 vues 18 x 24. L’autonomie de son moteur à ressort étant limitée à  36 expositions sans être remonté, il dispose aussi d’une connexion pour moteur électrique. Il se distingue donc des autres ROBOT RECORDER seulement par sa fenêtre d’exposition et son  compteur de vues.

Destiné surtout à la surveillance d’espaces réduits, où la capacité maximale de vues primait sur leur format, sa production n’aurait pas dépassé 129 exemplaires, un peu plus tout de même que celle de l’objectif l’équipant, un ENNA ENNALYT 1:4/24, limitée à 100 unités, avant de céder la place au LITHAGON en 1964, nettement moins massif.

Le ROBOT RECORDER 18 n’en est pas pour autant le plus rare des ROBOT en format 18 x 24. La première place revient au ROBOT 18 STAR 50, produit pendant 10 ans au moins à partir de 1975 à une cinquantaine d’exemplaires, une rareté à découvrir dans le RES PHOTOGRAPHICA nr. 215.

.

Jean-Pierre Vergine