Les membres du Club Niépce Lumière vous présentent ici brièvement quelques éléments de leur collection. Si vous aussi, vous êtes adhérent et que vous souhaitez présenter un appareil, une visionneuse, une photographie... vous pouvez contacter le Club en utilisant l'adresse clubniepcelumiere[at]gmail.com (en remplaçant [at] par @).

Canon 7 1:0,95 f=50 mm

canon 095 

En 1961, encouragé par le succès de son CANON P, vraiment populaire avec près de 90.000 exemplaires, CANON lance son nouveau modèle, le CANON 7.

Zeh-Goldi 3 x 4

zeh goldi 1 

Produit par la ZEH-CAMERA-WERKE à Dresde dans les  années 1930, le GOLDI 3 x 4 fait partie de la cohorte des petits foldings pour film 127 que la majorité des fabricants de l’époque se devait de proposer aux amateurs voulant un appareil simple, compact, mais capable de délivrer 16 vues d’un format supérieur au 24 x 36.

Contax 167 MT

Contax 167 MT avec Planar 

Le Contax 167 MT est commercialisé en 1987 par Kyocera qui a racheté Yashica quelques années auparavant ; c'est un reflex 24 x 36 assez sophistiqué qui vise une clientèle de photographes amateurs avertis et il succède au Contax 159 MM dont la commercialisation n'aura duré que deux ans.

Nettaxmuse nettax photo

 En 1936,  Zeiss Ikon présente un nouveau télémétrique 24 x 36 à objectifs interchangeables, le Nettax, la même année donc que ses Contax II et III. Mais cet activisme créatif  cache une réalité moins glorieuse. Le Contax I, lancé avec force publicité en 1932, n’arrive pas à détrôner les Leica II  de 1932 et III de 1933. Son Super Nettel de 1934, un télémétrique à objectif fixe, n’a pas, lui non plus, rencontré le succès attendu.

Rolleiflex Wide

muse rolleiflex wide photo

C’est à la demande du croisiériste britannique Orient Cruise Shipping que FRANCKE & HEIDECKE a conçu et construit une première série de 400 ROLLEIFLEX WIDE destinés aux portraits de groupe sur ses navires.

Robot Recorder 18

robot recorder 18 projet muse cnl 

Traditionnellement fidèle au format 24 x 24, la société BERNING a proposé ses ROBOT RECORDER et ROBOT ROYAL en 24 x 36 à partir de 1955. L’alignement sur ce standard n’était pas le seul motif. L’obtention d’images plus exploitables en photographie de surveillance en était un autre. Cette nécessaire adaptation aux besoins particuliers de ses clients a conduit BERNING à adopter d’autres formats, comme le 18 x 24.

Olympus FTL

olympus ftl projet muse cnl 

Le succès de ses reflex 18x24 mm encourage Olympus à se lancer dans la production d’un 24 x 36, dont elle annonce, avec quelque optimisme, la sortie pour la Photokina 1971. 

Le Perkeo

perkeo 3x4 projet muse 

En 1931, la petite famille des appareils compacts accueille le PERKEO de la société VOIGTLÄNDER. qui choisit, pour son entrée dans ce créneau, le film 127 et ses 16 vues, au lieu du 135, encore trop cher avant l’arrivée de la cartouche Kodak, et dont les 36 vues maximales dépassaient les besoins de la plupart des amateurs.

Spotmatic motor drive

spotmatic motordrive projet muse cnl 

On ne présente plus le Spotmatic, mais sa version motorisable mérite quelques lignes pour la tirer de l’oubli.

Revue Auto-Reflex

auto reflex projet muse cnl 

Sous ce nom, venant d’un distributeur allemand, se cache un produit du plus ancien fabricant japonais, KONISHI HONTEN, établi en 1882, devenu ensuite KONICA : le KONICA AUTO-REFLEX, une preuve concrète que l’ancienneté ne s’oppose pas à l’innovation.

Le Kolibri de Zeiss Ikon

kolibri 

En 1929, Zeiss Ikon a mis sur le marché  un appareil au nom évocateur, le  Kolibri, destiné à séduire un public féminin aisé. Donnant 16 vues 3x4 cm sur film 127 il dispose d’une monture téléscopique pour son objectif avec mise au point par hélicoïdale, d’un obturateur Compur ou Telma pour les versions d’entrée de gamme et d’un viseur pliant. Pour le mettre en service, il suffit de tirer l’objectif vers l’avant et il est prêt à l’emploi.

Olympus Pen EM

olympus pen em 1


Dans la série des OLYMPUS demi-format, le PEN EM se distingue des autres par des dimensions plus importantes (130 x 72 x 55 mm).

Le Viscawide-16

viscawide 16 

Si les  panoramiques sont surtout conçus pour les films 120, 220 et 136, les adeptes du 16 mm n’ont pas été oubliés.

Linhof 220 

linhof 220

 

Introduit en 1966, le LINHOF 220 a l’air d’un nain face aux Kardan, Technika ou autres Aero-Technika. Manifestement, la société munichoise cherche à séduire les photographes à la recherche d’un compact 56x72mm télémétrique à objectif fixe avec posemètre couplé.

Kodak Bantam Special

Rare modèle avec un objectif Kodak Anastigmat Ektar 2 de 45mm. 

Perlux

bnl-musee-perlux

Appareil 24 x 36 fabriqué à partir de 1953 par la société allemande Neidig avec objectif interchangeable Staeble-Kata 2,8/45, obturateur central B-1/300 et armement par levier à deux coups.

Mikroma

bnl-musee-mikroma

Appareil miniature pour 50 vues sur film 16 mm fabriqué de 1949 à 1959 par la société tchèque Meopta de 1949 à 1959 avec objectif fixe Mirar 3,5/20 mm, obturateur B/25/50/100/200 et armement rapide.

Elax II (Lumière)

Elax-II WVers 1948-49.
Boîtier en aluminium n° 1749.
16 vues 3x4 sur film 127.
Flor Berthiot n° 866887.
Obturateur à rideau métallique, 1/25-1/1000 + vitesses lentes 1,2,3,4 sec.
Armement par manivelle à gauche pour l'opérateur.
Le viseur aurait été développé par Leitz et dériverait de celui du Leica 1a.
B. Plazonnet

ELAX-IetELAX-II

Elax I et Elax II

Projecteurs Véronèse

VERONESE Horizontal3Véronèse est un éditeur qui, dans les années 1960-68, s'est intéressé au créneau de la diapositive didactique. On connaît une plaque de vues stéréoscopiques, mais pas la visionneuse qui irait avec. Elle se caractérise par des vues plus grandes que les Lestrade ou View Master.
Véronèse a également commercialisé un projecteur 24 x 36 permettant le fondu-enchainé à petit prix. Et puis, ces surprenants Globe Master, déclinés en quatre couleurs, passe-vues à va-et-vient.
L. Gratté (photo G. Arizolli)

veronese jaune

veronese bicolore

 

Rectaflex n°29039 - Italie - 1953

rectaflex 1300 29039Ce boîtier fait partie de la série " 25000" des Rectaflex avec obturateur atteignant le 1300 ème de seconde.
La platine d'obturateur est plaquée or et certains axes sont montés sur rubis.
G. Delahaye

 

 

Mamiya-16 super Modèle III - 1959

Mamiya-16Ce minuscule appareil espion utilise le film 16 mm en cassette spéciale. En position rentré, le viseur protège l'objectif et bloque le déclenchement.
Objectif 1:3,5 f=25 mm.
Réglage des distances Ft: 1-1.5-2-3-6-inf.
Vitesses : B-2-5-10-25-50-100-200.
Diaphragmes : 3.5-4-5.6-8-11.
Compteur.
Témoin de défilement de film.
Magasin pour filtre.
Prise de flash.
Protection contre les doubles expositions.
R. Weber

 

 

Goldstein Goldy - France - Fin des années 40

goldyCe box en carton des années d'après-guerre est très courant dans sa livrée noire. Il l'est beaucoup moins en rouge, bleu, vert, blanc et marron.
S. Halgand

goldy couleurs

 

Belle série de plusieurs Goldy de plusieurs couleurs.

Jean-Luc Tissot

 

 

Favor 24 x 36, par François Vial paru dans le bulletin n°48, pages 14 à 16

Tout de suite après la dernière guerre, parmi les très rares importations autorisées à cette époque où la France était pauvre en devises, le plus important et le plus réputé des grossistes parisiens, les Ets. Central-Photo, proposait dans son catalogue 1949 un petit modèle nouveau, séduisant : le Favor 24x36. Dans ce catalogue "made in France", seul le Favor, exclusivité Central-Photo, provenait d'outre-Rhin. Plus exactement, il était fabriqué en Sarre, La Sarre qui allait bientôt par référendum, être rattachée définitivement à l'Allemagne. Il était signé : Doktor Wohler. Plus exactement, ce fut l'Optische Fabriken Doktor F.A. Wohler AG., située au 1 Hoche-Wacht-Saarbrûcken, qui réalisa et commercialisa le Favor. Cette entreprise d'optique de précision poursuivait d'autre part la fabrication de divers accessoires : Jumelles, loupes, microscopes, filtres, lentilles, etc... etc... et était parfaitement outillée et qualifiée pour cette industrie très spécialisée.

Sauvetage d'un boîtier en bakélite, par Lucien Gratté. Extrait d'un bulletin du Club

La Bakélite a été très utilisée dans les appareils d'entrée de gamme. C'est un matériau qui se moule parfaitement et est susceptible de prendre un beau poli. Les " designers " des années 30 à 50 ont su jouer avec les formes pour accrocher la lumière, surtout avec la bakélite noire, et donner un peu de " classe " à des boîtiers modestes. Malheureusement, ce matériau est fragile au choc.

Caméra Cine Nizo 8E

Voici deuxvidéos des entrailles de la caméra Nizo 8E décrite dans notre magazine Res Photographica n° 188.